panneau


panneau

panneau [ pano ] n. m.
panel XIIe; lat. pop. pannellus, de pannus 1. pan
1( penel XIIIe) Chasse Morceau d'étoffe ou filet utilisé pour prendre le gibier. Chasse au panneau ( panneauter) .
Loc. cour. (XVIIe) Donner, tomber dans le panneau, dans le piège.
2(fin XIIIe) Partie d'une construction, constituant une surface délimitée (par une bordure ou par d'autres panneaux). Panneaux de boiserie, d'aggloméré, de tapisserie, de glace. Panneau mobile, coulissant. Élément préfabriqué utilisé dans la construction ( panneautage). Panneau de particules, réalisé à partir de fragments ligneux agglomérés par un liant synthétique. aussi isorel. Panneaux agglomérés au ciment. Mar. Panneau de cale, d'écoutille.
Techn. Face d'une pierre taillée. Patron pour la taille des pierres. Élément plan d'une pièce d'orfèvrerie. Panneau solaire : élément d'un dispositif transformant l'énergie solaire en énergie électrique.
3Surface plane (de bois, de métal, de toile tendue) destinée à servir de support à des inscriptions. Petit panneau. panonceau. Panneaux publicitaires. Une route bordée « de poteaux indicateurs et de panneaux-réclame » (Sarraute). Panneaux de signalisation routière.
4Arts Support de bois d'un tableau. Peinture sur panneau.
5Cout. Pièce d'étoffe, élément d'un vêtement cousu, assemblé. Panneaux d'une jupe. lé.

Panneau signal constitué par un écran noir bordé de blanc portant des feux de couleur, fixes ou clignotants, allumés de jour comme de nuit.

panneau
n. m.
d1./d élément plan, avec ou sans bordure, d'un ouvrage de menuiserie, d'architecture, etc. Panneau d'une porte.
|| CONSTR élément préfabriqué, plaque en béton, en bois, etc. Panneau de particules, de fibres.
d2./d Plaque de bois ou de métal servant de support à des indications, à une affiche, etc. Panneau de signalisation.
|| BX-A Support de bois d'une peinture. Panneaux d'un diptyque.
d3./d COUT Pièce de tissu fixée à un vêtement pour l'orner ou lui donner de l'ampleur.
d4./d CHASSE Filet pour prendre du gibier.
|| Fig. Tomber, donner dans le panneau, dans le piège.

⇒PANNEAU, subst. masc.
A. —Élément tissé, tressé ou rembourré.
1. COUT. Bande de tissu intercalée dans un vêtement pour lui donner de l'ampleur ou pour l'orner. Panneau de jupe, de devant, de dos. Moyen terme entre le fourreau et la jupe corolle, la robe du soir s'évase sagement grâce à l'artifice de panneaux (Le Monde, 30 août 1951, p.9, col.3).
2. CHASSE. ,,Filet vertical utilisé pour la capture du gibier`` (Chasse 1974). Chasser au panneau. Il se renvolera comme le jeune oiseau Dès qu'il aura trouvé maille ouverte au panneau (BARBIER, Satires, 1865, p.138). Voilà cinq ans que le Volat braconne sur vous, pas seulement au petit collet comme nous tous, au furet ou au grillage, mais au panneau, monsieur, au filet! (GENEVOIX, Raboliot, 1925, p.189).
Loc. verb. fig.
Donner, tomber dans le panneau. Donner, tomber dans le piège. Misérable niais! Je suis tombé tête baissée dans le panneau! Comme ils ont dû rire de moi, rire de ma démarche! (ARLAND, Ordre, 1929, p.74). Il a donné en plein dans le panneau et, pourtant, dans la vie, ce n'était sûrement pas un imbécile (CAMUS, Cas intéress., 1955, 2e temps, 10e tabl., p.703).
Tendre un panneau. Tendre un piège. (Dict. XIXe et XXes.).
3. BOURRELLERIE. Chacun des deux coussinets rembourrés de crin, qu'on met sous les arçons. Il accepta le large surfaix rembourré, serré autour du torse pour l'habituer à respirer sanglé, (...) et (...) la selle avec ses panneaux pressés sur les flancs, son arçon rigide et dur au garrot (PESQUIDOUX, Chez nous, 1923, p.55).
B. —1. Partie d'une construction, d'un ouvrage de menuiserie ou d'un bâtiment constituant une surface limitée par un encadrement. Panneau décoratif, peint, sculpté, verni; panneau de bois, de chêne, de glace, de porte. Son profil (...) se dessinait sur le fond obscur avec une pureté de médaille; il appuyait son coude à l'angle d'un panneau de la porte (HUGO, Travaill. mer, 1866, p.422):
1. ... il vit la porte dans une lueur grise qui frôlait sournoisement les murs; les deux panneaux blancs s'encadraient d'un trait noir qui semblait conduire la vue de bas en haut et de gauche à droite, indéfiniment.
GREEN, Moïra, 1950, p.154.
Spécialement
a) ÉN. Panneau solaire, à capteurs solaires; panneau de photopiles. ,,Ensemble de photopiles connectées en série et en parallèle et protégées par un double vitrage`` (VAUGE 1980).
b) MARINE
Panneau d'écoutille. ,,Couverture (planches, madriers ou tôles) posée horizontalement et qui sert à fermer les écoutilles`` (GRUSS 1978). Il allait de roche en roche ramassant ce que la mer y avait jeté, les haillons de voilures, les bouts de corde, les morceaux de fer, les éclats de panneaux (HUGO, Travaill. mer, 1866, p.269).
P. méton. ,,Ouverture rectangulaire pratiquée dans le pont d'un navire pour l'embarquement et le débarquement des marchandises ou simplement pour accéder au pont inférieur`` (GRUSS 1978). La communication entre [les entreponts d'un navire] (...) se fait au moyen d'ouvertures appelées panneaux et écoutilles dans lesquelles sont disposées des échelles (CRONEAU, Constr. nav. guerre, t.1, 1892, p.6).
2. P. ext. Surface plane.
COMMUN. ,,Surface de dimension variable destinée à recevoir un message d'ordre informatif, publicitaire (affiche, peinture), ou d'ordre indicatif ou impératif`` (Media 1977). Panneau électoral, publicitaire, de signalisation. Pour une meilleure circulation automobile sur les routes de France on étudie l'emploi de panneaux lumineux ou luminescents (Le Figaro, 19-20 janv. 1952, p.1, col. 5-6):
2. Tout y est à l'abandon, même les camions Ford qui démarrent en klaxonnant et les misérables ou ridicules petits tramways couverts de panneaux de publicité qui tressautent sur les rails en tintinnabulant dans leur auréole de poussière.
CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p.33.
CONSTR. (bât.). Panneau de particules. ,,Plaque généralement rectangulaire constituée à partir de fragments de bois ou autres produits ligneux réunis par collage`` (FOREST. Métall. 1977). Panneau acoustique, isolant, aggloméré, lamellé, latté; panneau de contre-plaqué, de fibres.
DÉCOR. Plaque dans l'encadrement d'une cheminée. [Le] cadre [de la cheminée] porte (...) des rainures dans lesquelles viennent s'emboîter des panneaux de faïence raccordant obliquement l'ouverture du foyer avec les jambages et le manteau (SER, Phys. industr., 1890, pp.768-769).
HORTIC. ,,Châssis vitré servant à protéger les plantes cultivées sur couche`` (FÉN. 1970).
INFORMAT. Panneau de contrôle. ,,Panneau muni de lampes et d'interrupteurs conçu pour faciliter le dépannage par affichage d'informations`` (Microproc. 1981).
MINES ET CARR. ,,Chacune des faces d'une pierre à tailler`` (NOËL 1968).
P. méton. Patron pour la taille d'une pierre. Cet appareil (...) exige la préparation de panneaux spéciaux pour la taille de chacune des pierres de l'ouvrage (DEGRAND, RÉSAL, Ponts en maçonn., 1887, p.305).
PEINT. Planche de bois préparée pour servir de support à un tableau; le tableau lui-même. Au milieu, d'une ouverture simulant une sorte de chatière carrée, un cadre sans panneau, vide (HUYSMANS, En route, t.1, 1895, p.104). Des Christs (...) tels qu'on les voit peints sur les panneaux de l'école byzantine (G. LEROUX, Roul. tsar, 1912, p.154).
3. P. méton. Ensemble des ornements; frise en bois ou en fer qui décore un balcon, un escalier ou un meuble. Les fonts baptismaux (...) des XIIIe et XIVesiècles (...) [sont ornés de] panneaux composés de rosaces déliées et de trilobes (LENOIR, Archit. monast., 1856, p.237).
REM. Panelé, -ée, adj. Revêtu de panneaux. Le petit salon aux boiseries d'un bleu soutenu, panelées de soie souci, avec, à la frise, un dessin moderne de myosotis (ARAGON, Beaux quart., 1936, p.306).
Prononc. et Orth.:[pano]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1160-74 panel «coussinet de selle» (WACE, Rou, éd. A.J.Holden, II, 3942); 2. 1160-74 «morceau d'étoffe utilisé comme guêtre» (ID., ibid., III, 7672; v. glossaire de l'éd. et KELLER); 1213 peniau «morceau d'étoffe» (Fet des Romains, éd. Flutre, p.96, 7); 3. 1213 id. «pan, partie d'une surface» (ibid., p.52, 24); 4. a) 1285 id. «nappe ou filet tendu pour prendre le gibier» (A. N. J 1024, pièce 84 ds GDF.); 1354 panel, plur. panniaus (Modus et Ratio, éd. G. Tilander, § 61, 53, 63); b) fin XIVes. au fig. (EUSTACHE DESCHAMPS, Balade, éd. G.Raynaud, t.8, p.117, 128: Ma bourse et mon pannel tendroie Tant que quelque proie prandroie); 1642 être/donner dans le panneau (CORNEILLE, Le Menteur, 699 et 700, éd. A. Régnier, OEuvres, t. 4, p.178). Du lat. pop. pannellus, dér. de pannus «morceau d'étoffe», v. pan1. Fréq. abs. littér.:712. Fréq. rel. littér.:XIXes.: a) 493, b)1516; XXes.: a) 1576, b) 846. Bbg. GOFFIN (R.). Néol. ds le domaine de l'én. solaire. Équivalences. 1979, t.10, p.66, 67. —LAMBERT (J.-M.). Affiche, enseigne, étiquette, pancarte, panneau ou plaque? Meta. 1979, t.24, n°4, p.464.

panneau [pano] n. m.
ÉTYM. XIIe, panel; d'un lat. pop. pannellus, dér. de pannus. → 1. Pan.
1 (1155). Anciennt. Coussinet de selle, pièce de garniture rembourrée de crin et placée sous l'arçon.
2 (XIIIe, penel). Morceau d'étoffe ou filet utilisé pour prendre le gibier. Filet. || Chasse, chasser au panneau, aux panneaux. Panneautage, panneauter. || Les panneaux sont considérés comme engins (cit. 9) prohibés.
(XVIIe, Corneille, Scarron). Loc. métaphorique ou fig. Piège. Tendre un panneau à qqn. Duper. — ☑ Donner (supra cit. 63), tomber dans le panneau (→ Dupe, cit. 2; gober, cit. 5; ignorance, cit. 10).
1 Seigneur ours, comme un sot, donna dans ce panneau.
La Fontaine, Fables, V, 20.
2 Le panneau le plus délié et le plus spécieux qui dans tous les temps ait été tendu aux grands par leurs gens d'affaires (…)
La Bruyère, les Caractères, X, 22.
3 L'Accusateur public (…) avait en effet donné dans un panneau très habilement tendu par les défenseurs, et pour lequel Gothard venait de jouer admirablement son rôle.
Balzac, Une ténébreuse affaire, Pl., t. VII, p. 603.
4 (…) grâce aux panneaux qu'elle préparait et où les naïfs venaient tomber (…)
Proust, À la recherche du temps perdu, t. XII, p. 94.
3 (XIIIe). Cout. Morceau d'étoffe ( 1. Pan), élément d'un vêtement cousu, assemblé. || Les panneaux d'une jupe. Lé.Loc., vieilli. Crever dans ses panneaux : être suffoqué.
5 Et sa tunique brodée d'or
Était composée de deux panneaux
S'attachant sur l'épaule (…)
Apollinaire, Alcools, 1909.
4 (Fin XIIIe, Villard de Honnecourt). Techn., cour. Partie d'un ouvrage de menuiserie, d'architecture, d'une construction…, constituant une surface délimitée (par une bordure, un cadre, des moulures, par d'autres panneaux…). || Panneaux d'un mur (face intérieure), d'une cloison (→ Clou, cit. 3). Pan. || Panneau à compartiments séparés par des réglets. || Panneau de menuiserie remplissant le bâti d'un lambris, d'un vantail de porte. || Panneaux de boiserie (→ Infester, cit. 4; lambrisser, cit. 2), de tapisserie, de glace (cit. 20 et 24). || Panneau en saillie. Table. || Panneaux de papier d'une maison japonaise (→ Jouet, cit. 2). || Panneau d'un coffre (cit. 1), d'un meuble (→ Marqueterie, cit. 1). || Meubles à panneaux (armoires, commodes…). || Panneau mobile, à charnière, à glissière (cit. 1; → Inopinément, cit. 3). || Panneaux coulissants.
6 Les panneaux de glaces qui l'environnaient répétaient majestueusement de toutes parts son énorme personne (…)
A. de Musset, Nouvelles, « Croisilles », II.
Mar. || Panneau de cale (cit. 2), d'écoutille : couverture des écoutilles.Par ext. Ouverture du pont d'un navire permettant d'accéder aux cales ou aux ponts inférieurs. || Panneau de vaigrage. || Panneau d'un submersible.
7 Ils se coulèrent par le panneau entrebâillé qui se referma sur eux (…)
Loti, Mon frère Yves, XXIII.
Techn. Plaque de marbre dans l'encadrement d'un foyer.Partie du mur d'échiffre (d'un escalier).
Élément préfabriqué utilisé dans la construction. || Panneaux fibreux. || Panneaux agglomérés au ciment. Aggloméré. || Panneau stratifié. || Panneaux découpés.Panneau chauffant.Techn., cour. || Panneau de contreplaqué. || Panneau de lattes servant de passage. Caillebotis.Décoration. || Panneau de sculpture. || Panneau de fer d'un balcon, d'une rampe (motifs de fer forgé, etc. qui décorent ce balcon, cette rampe).
8 (…) il avait remarqué, posés contre un mur, deux panneaux de chêne, sculptés et ajourés par endroits (…) Ces panneaux, chargés de figures savantes, creusés de reliefs onctueux et polis par l'âge, dans un bois parfait, lui avaient semblé la chose la plus belle et la plus désirable au monde.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. I, XXIV, p. 288.
9 Au-dessus du buffet un panneau décoratif très propre à une salle à manger, puisqu'il était fait d'une tapisserie où l'on discernait des vignes et des grappes, avec un lointain de parc versaillais (…)
Aragon, les Beaux Quartiers, II, XXIII.
Techn. Face d'une pierre taillée.Patron (de carton, de bois, de métal) pour la taille des pierres.
Panneau solaire : élément d'un dispositif transformant l'énergie solaire en énergie électrique. || « Chaque mètre carré de panneau solaire exposé normalement au rayonnement de l'astre du jour fournissait 100 W » (Sciences et Avenir, mars 1978, p. 26).
Élément d'une verrière enfermant un sujet entier.Élément plan d'une pièce d'orfèvrerie.
Panneau de contrôle. Tableau.
5 Surface plane (rigide ou d'une matière souple tendue) destinée à servir de support à des inscriptions. || Panneaux d'enseigne. || Panneau-réclame (→ Hurlant, cit. 2), panneau publicitaire. || Panneaux électoraux, panneaux de bois (et, par ext., surfaces de mur, etc.) destinés à recevoir les affiches électorales. || Panneaux de signalisation.
10 La route est bordée d'amples panneaux-réclame, non pas plats ou même peints en trompe-l'œil, mais compliqués de profondeurs et de perspectives.
G. Duhamel, Scènes de la vie future, VI.
11 La petite localité (…) était toute bouleversée par la campagne électorale de 1906. Sur les panneaux de bois aux portes de la mairie, à chaque morceau de mur que ne mangeait pas une fenêtre, les affiches contradictoires et grotesques surgissaient.
Aragon, les Cloches de Bâle, II, XV.
6 Planche de bois servant de support à une peinture ( Tableau). || Peinture sur panneau. || Panneau de chêne, de sapin…
DÉR. Panneauter, panneauteuse.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Panneau — (franz., spr. nō), s. Paneel …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Panneau — (frz., spr. noh), s. Paneel …   Kleines Konversations-Lexikon

  • panneau — {{/stl 13}}{{stl 7}}[wym. pano – akcent na ostatniej sylabie] {{/stl 7}}{{stl 8}}rz. n ndm {{/stl 8}}{{stl 7}} płaskorzeźba lub malowidło ścienne wykonane na wydzielonej specjalnie w tym celu, dekoracyjnie obramowanej, wypukłej lub wklęsłej… …   Langenscheidt Polski wyjaśnień

  • panneau — de menuiserie, Tympanum …   Thresor de la langue françoyse

  • panneau — (pa nô) s. m. 1°   Petit pan d étoffe, acception viellie, et qu on ne trouve même que dans cette locution vieillie elle même : Crever dans ses panneaux, être suffoqué. •   Pour moi, j en ai le coeur si serré, qu à peine puis je respirer. Trivelin …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • PANNEAU — n. m. Petit pan. Il se dit, en termes d’Architecture, de Chacune des faces d’une pierre taillée. Il se dit, par extension, d’une Plaque de carton, de fer blanc ou de bois, découpée suivant le profil auquel doit être taillée une pierre. PANNEAU se …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • PANNEAU — s. m. Petit pan. Il se dit, en Architecture, de Chacune des faces d une pierre taillée. Panneau de lit. Panneau de douelle.   Il se dit, par extension, d Une plaque de carton, de fer blanc ou de bois, qui sert à tracer les différentes faces d une …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Panneau — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Panneau », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Matériel Panneau : Panneau alvéolé ou… …   Wikipédia en Français

  • panneau — I. PANNEAU. s. m. Piece de bois ou de vitrage qui est enfermée dans une bordure. Un panneau de vitre. un panneau de carrosse. un panneau de lambris. un panneau de porte. Il signifie aussi, Un Filet pour prendre des liévres, des lapins. Tendre un… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Panneau — Pan|neau 〈[pano:] m. 6〉 1. 〈Textilw.〉 lose hängende Stoffbahn, z. B. Gardine, Store 2. Holzplatte od. tafel zum Bemalen 3. Platte aus Holz, Metall o. Ä. für Inschriften [frz.] * * * Pan|neau [pano:], der; s, s [frz. panneau, über das Vlat. zu lat …   Universal-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.